La théorie des réseaux locaux et étendus


précédentsommairesuivant

XXII. Les performances des réseaux

Augmenter les performances d'un réseau signifie accélérer la transmission des données (le débit) ou augmenter la quantité de donnée qu'il est possible de transmettre (la bande passante).

Les performances d'un réseau peuvent être mesurées par le débit, c'est à dire la quantité de Méga Octets transmis sur le câble par secondes. Plus le nombre de Méga Octets par seconde est élevé et plus le réseau est performant. On dit que le réseau « s'effondre » quand plus aucune machine ne peut transmettre de message.

Les performances d'un réseau dépendent de nombreux facteurs :

  • Le nombre de machines connectées au même câble
  • Le débit théorique maximal du câblage
  • Le tuning
  • Les cartes réseaux

XXII-1. Les performances de la carte réseau

La carte réseau est un élément crucial de la performance d'un réseau. Si la carte réseau est lente, alors les données seront transmises lentement sur le réseau. Dans un réseau en bus par exemple, personne ne peut utiliser le réseau tant que le réseau n'est pas libre, et une carte lente augmente les délais d'attente pour les autres utilisateurs.

Les stations qui produisent un volume important de données sur le réseau sont généralement les serveurs. La carte réseau des serveurs doit être équipée en priorité des modèles les plus performants.

La carte réseau d'une station de travail n'a généralement pas besoin d'être performante, bien sûr tout dépend de la nature de l'activité de la station. Une station qui n'exécute que des applications bureautiques ne génère pas beaucoup de trafic, mais une station qui travaille sur une application réseau comme une base de données ou une application d'ingénierie génère rapidement beaucoup de trafic.

Une carte réseau produite par un fabricant connu depuis longtemps aura une meilleure pérennité, fiabilité, et les pilotes auront plus de chance d'être mis à jour par la suite.

XXII-2. Les facteurs d'amélioration d'une carte réseau

Les facteurs d'amélioration des performances sont de deux ordres, soit la carte réseau accède directement aux ressources de l'ordinateur, soit elle dispose de ses propres ressources. Quoiqu'il en soit, il faut une quantité de mémoire vive suffisante et un processeur rapide :

  • Un accès direct à la mémoire (DMA) de l'ordinateur. La carte réseau transfère directement les données depuis la mémoire tampon de la carte réseau vers la mémoire de l'ordinateur (RAM), sans passer par le microprocesseur.
  • Le contrôle du bus (bus mastering) de l'ordinateur. La carte réseau prend le contrôle du bus de l'ordinateur, les données sont transmises directement à la mémoire vive (RAM) de l'ordinateur sans passer par le microprocesseur de l'ordinateur qui peut s'occuper d'autres traitements. Ces cartes réseaux sont onéreuses, mais elles peuvent améliorer les performances du réseau de 20 à 70 %. Les cartes réseaux EISA et MCA permettent de prendre le contrôle du bus de l'ordinateur.
  • La mémoire partagée de la carte réseau. La carte réseau possède de la mémoire vive (RAM) qu'elle partage avec l'ordinateur. L'ordinateur considère cette mémoire comme la sienne et les données sont directement adressées à la mémoire vive de la carte réseau.
  • La RAM tampon de la carte réseau. La carte réseau possède de la mémoire vive (RAM) qui lui sert de mémoire tampon. Les données circulent généralement beaucoup plus vite sur le réseau que ne peut les traiter la carte réseau ; afin d'absorber le flux trop important de données provenant du réseau, la carte réseau les stocke dans la mémoire tampon. La mémoire tampon permet d'éviter les goulets d'étranglement.
  • Un microprocesseur intégré à la carte réseau. La carte réseau possède son propre processeur qui traite les données sans passer par le processeur de l'ordinateur.
  • La mémoire système partagée. La carte réseau possède un processeur et utilise une partie de la mémoire vive (RAM) de l'ordinateur pour traiter les données du réseau.

Une carte réseau avec son propre processeur et sa propre mémoire vive (RAM) sera plus rapide que n'importe quels autres cartes réseaux. Une carte réseau avec de la mémoire partagée sera plus rapide qu'une carte réseau avec un accès directe à la mémoire de l'ordinateur (DMA) et à fortiori bien plus rapide qu'une carte réseau avec des E/S normales.


précédentsommairesuivant

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

Ce document est publié sous la licence GPL.