Vos recrutements informatiques

700 000 développeurs, chefs de projets, ingénieurs, informaticiens...

Contactez notre équipe spécialiste en recrutement

La théorie des réseaux locaux et étendus


précédentsommairesuivant

III. La classification des réseaux

Il y a autant d'architectures réseau, au sens large, que de configurations d'ordinateur, de visages ou de façons de s'habiller. C'est la jungle et pour s'y retrouver, il n'y a rien de mieux que d'identifier leurs caractéristiques afin de déterminer une unité de mesure pour les comparer.

III-1. Les critères de classification d'un réseau

Les réseaux peuvent être classifiés en fonction de différents critères :

  • L'envergure :
    • Les LAN (Local Area Network) à l'intérieur d'un immeuble, ou d'une superficie inférieure à 10 Kilomètres.
    • Les MAN (Metropolitan Area Network) circoncis à une ville, comme par exemple, le réseau du métro.
    • Les WAN (Wide Area Network) ont au moins la dimension d'un pays, et ils englobent souvent la planète entière.
    • Les CAN (Campus Area Network) pour les campus universitaires (plusieurs immeubles, mais une surface de terrain limitée).
    • Les TAN (Tiny Area Network) est une expression inventée par un journaliste américain, Cheryl Currid, pour désigner les réseaux domestiques, à la maison.
    • Les RLE (Réseau Local d'Entreprise).
  • L'ouverture :
    • Les réseaux privés internes à l'intérieur d'une entreprise : Intranet
    • Les réseaux publics, nationaux ou internationaux des entreprises de télécommunication : Internet
    • Les réseaux privés internes et externes, ouverts vers l'extérieur : Extranet
  • La densité :
    • Le nombre de postes, de noeuds, ou de cartes réseaux : 10, 50, 100, 200, 500, 1000, ...
  • Le protocole de communication (qu'il soit routable ou non) :
    • TCP/IP
    • IPX/SPX
    • XNS
    • DDP
    • NetBEUI (non routable mais rapide)
  • Le support de connexion :
    • Le câble coaxial (blindé ou non)
    • Le câble en paires torsadées (blindé ou non)
    • Les lignes téléphoniques (Réseau Téléphonique Commuté : RTC)
    • La fibre optique
    • Les ondes radios (hertziennes)
    • Les ondes infrarouges
    • Les satellites
  • Le type d'organisation :
    • Les réseaux Terminaux / Grand Systèmes (Main Frame)
    • Les réseaux poste à poste (peer to peer, ou d'égal à égal)
    • Les réseaux Clients/Serveurs
  • Le type de topologie (architecture matérielle et/ou logique) :
    • Les réseaux en bus
    • Les réseaux en étoile
    • Les réseaux en anneau
  • La méthode d'accès au réseau :
    • CSMA/CD et CSMA/CA pour les réseaux Ethernet
    • Le Jeton pour les réseaux TOKEN RING et FDDI
    • La priorité de la demande pour les réseaux 100VG-AnyLAN (ETHERNET à 100 Mb/s)

III-2. Les protocoles routables

Les protocoles routables permettent de franchir la barrière des routeurs pour communiquer avec d'autres sous-réseaux.

Protocoles routables Protocoles non routables
TCP/IP NETBEUI
IPX/SPX LAT de DEC
OSI  
XNS  
DDP (AppleTalk)  

précédentsommairesuivant

Ce document est publié sous la licence GPL.